L’assurance vie est adaptée à tous les âges, à tous les types projets, mais aussi à toutes les situations familiales. C’est pourquoi elle est actuellement très appréciée comme placement financier. En effet, si techniquement il s’agit d’une assurance, elle est toutefois utilisée comme produit d’épargne. L’argent que vous placez peut alors être récupéré à tout moment. Et cela, sans aucune pénalité. Découvrez d’ailleurs comment ouvrir la meilleure assurance vie.

Vous aurez à verser de l’argent auprès de votre assureur

L’assurance vie n’est pas à proprement parler une assurance décès. Elle est d’ailleurs à ne pas confondre avec cette dernière. Il s’agit plutôt d’un support d’épargne pouvant vous servir à financer l’un de vos projets, à une échéance plus ou moins longue. De ce fait, si vous souhaitez investir dans une meilleure assurance vie comme ici, vous aurez d’abord à effectuer des versements auprès de votre assureur.
Pour cela, il vous est possible de procéder à un seul versement. Ce sont les intérêts qui s’occuperont ensuite de faire fructifier votre capital. Une solution idéale, dans le cas où vous souhaiteriez placer de l’argent provenant d’un héritage, par exemple. Toutefois, vous pouvez aussi réaliser un versement initial suivi d’autres versements (ponctuels ou réguliers). En effet, en plus de placer l’argent d’un héritage, vous avez également la possibilité de placer vos différents bonus et primes sur ce support. Il est à noter que les assureurs vous demanderont en général un investissement initial minimum. Ce qui est tout à fait normal. Mais si certains (surtout les assureurs en ligne) ne vous demandent que quelques centaines d’euros, d’autres vous exigeront des montants relativement plus supérieurs. Prenez donc bien le temps de comparer avant de vous décider.

Selon votre profil d’investisseur, vous déterminerez aussi votre allocation d’actifs

Pour ouvrir la meilleure assurance vie, vous aurez également à choisir le type de support sur lequel vous souhaitez placer votre capital, dans le cadre du contrat. Ce dernier est constitué d’une poche sécurisée (dont le capital garanti) et d’une poche plus risquée (dont les unités de compte). Vous effectuerez alors judicieusement la répartition, en fonction de votre degré d’aversion au risque et de votre perspective d’investissement.
Au sein de la poche risquée, vous devrez aussi déterminer l’allocation d’actifs à adopter. Si les unités de compte regroupent d’innombrables actifs (actions, obligations, fonds, etc.), sachez que les assureurs en ligne vous proposent généralement une offre relativement plus large, par rapport à celle des compagnies d’assurance traditionnelles. En ce qui concerne la définition de votre allocation d’actifs, il vous est par ailleurs possible de l’effectuer par vous-même ou de confier la tâche à une société de gestion mandatée par votre assureur. Sinon, vous pouvez également opter pour un robot-conseiller, afin de prendre les décisions d’investissement à votre place. Cela, en fonction de votre profil d’investisseur.

Vous pourrez récupérer le capital placé dans votre meilleure assurance vie

En souscrivant à une meilleure assurance vie, vous pourrez parfaitement piocher dans le capital détenu sur votre compte, au cours de la vie de votre contrat. Cela étant notamment possible en procédant à un rachat partiel, c’est-à-dire que vous récupérez une partie de votre placement. Et vous pouvez d’ailleurs y recourir autant de fois que vous le souhaitez. Toutefois, il vous est aussi possible de clôturer votre contrat d’assurance vie, de votre vivant. Vous procédez alors, à ce moment-là, à un rachat total, car vous récupérez l’intégralité du capital détenu sur votre contrat. À ce stade, ce dernier prend alors naturellement fin.
En outre, il est à noter qu’un contrat d’assurance vie est automatiquement clôturé au décès de l’assuré. La transmission du capital détenu sera alors faite aux bénéficiaires. Ceux-ci pouvant être tout à fait différents des héritiers légitimes de la personne décédée. Alors, si vous savez que vous êtes bénéficiaire, il vous incombe la tâche de réclamer votre dû auprès de la compagnie d’assurance. Adressez-vous donc directement à cette dernière, afin de vous renseigner concernant vos droits ainsi que les différentes démarches à réaliser. Vous pourrez également revendiquer votre statut et rapidement formuler votre demande, en justifiant de vos droits. C’est-à-dire de votre qualité de bénéficiaire.

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.