Il existe plusieurs solutions à mettre en place, pour remédier à l’apparition de champignons et autres moisissures sur les murs de la copropriété, à commencer éventuellement par le diagnostic d’un professionnel.

L’inconvénient possible d’unerénovation énergétique

Les problèmes liés à la condensation peuvent toutefois s’en retrouver empirés, si les logements récents sont bien plus performants au niveau énergétique que les anciens.

En effet, l’aération du bâtiment est, quant à elle, généralement insuffisante s’il est mieux chauffé et mieux isolé.

Ce sont alors les salles de bains les plus atteintes ainsi que les cuisines. D’ailleurs, l’absence d’un système de ventilation mécanique efficient est la cause, dans la majeure partie des cas.

Pour les immeubles anciens qui ont été rénovés cela est particulièrement vrai pour permettre de limiter les déperditions énergétiques et le montant des charges.

L’humidité ascensionnelle

L’humidité source de moisissures, elle peut aussi remonter par capillarité et ne provient pas nécessairement des étages supérieurs, on parle alors d’humidité ascensionnelle.

C’est alors les logements qui seront touchés, du rez-de-chaussée. Jusqu’à au moins 1,50 mètre de haut, l’humidité peut remonter.

Les murs touchés sont en contact avec de l’humidité, voire même de l’eau, qui rend le bas de l’infrastructure poreuse et perméable et sont ceux dont les fondations, dans le sol perméable.

Les membranes d’étanchéité nécessaires à la base des murs manquent aux bâtiments. Les sels présents dans la maçonnerie apparaissent ensuite champignons, salpêtre et remontent à la surface etc.

Les autres signes seront également le décollement des papiers peints, le pourrissement des revêtements de sol, l’effritement des enduits, etc.

Sur la face extérieure les murs ne seront pas uniquement touchés sur la face intérieure du logement mais également où la dégradation du crépi se fera petit à petit, par la présence d’auréoles puis de cloques. L’isolation thermique va se détériorer, a long terme.

Se prémunir des moisissures

Pour lutter contre les problèmes de moisissure, la première des solutions est d’aérer les pièces concernées. N’oubliez pas de contacter recherche fuite non destructive.

Afin de faire sortir tous les polluants renfermés dans l’air dans les espaces intérieurs, l’aération est notamment nécessaire.

Toutefois, ce n’est bien souvent pas une opération suffisante selon l’importance du taux d’humidité, puisqu’il faudrait en fait que le renouvellement de l’air soit permanent.

Nettoyer les moisissures

Le temps de trouver une solution permanente, le vinaigre blanc permet de nettoyer les traces de moisissures.

Le temps de trouver la provenance de cette humidité et d’y trouver un remède, ammoniaque et alcool isopropylique sont d’autres solutions sur le court terme.

Prévenir l’apparition des moisissures

Ce qui permet d’empêcher l’apparition des moisissures et des traces d’humidité, il est possible de mettre une peinture anti-moisissure sur les murs.

Toutefois, il permet de traiter la source du problème d’humidité même ce procédé.

Attention, avant l’apparition des traces ce type de peinture doit cependant être appliqué.

En cas de moisissures, appliquer un traitement puis appliquer la peinture adaptée il faudra les nettoyer. Elle renfermera l’humidité dans le mur, si la peinture est le seul procédé mis en place.

Détection de la provenance de l’humidité par un professionnel

Le plus important pour se débarrasser définitivement des moisissures, comme nous l’avons évoqué ci-dessus, est de traiter la source de l’humidité plus que les moisissures en elles-mêmes ne réapparaissent pas.

Conclusion

En guise de conclusion, pour déterminer la provenance de l’humidité et les réparations nécessaires, il y a méthodes efficaces pratiquées par les professionnels de recherche fuite non destructive. Lire par la suite comment reconnaître les bons plombiers ?

Catégories : Maison

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.