Je veux prendre soin de ma partie intime

Rédigé par Sax - - Aucun commentaire

Les périodes des règles ne passent pas toujours bien chez toutes les femmes. Elles sont parfois accompagnées de douleurs qui provoque une altération nette de la santé de la femme. Dès les premières règles, les filles pensent à acquérir de nouveaux produits hygiéniques destinés à se nettoyer du sang écoulé.

Variété des supports hygiéniques utilisés dans l’hygiène intime féminine

En plus des serviettes hygiéniques et des tampons qui ont pour rôle l’absorption du sang des règles, se trouvent aussi les coupes menstruelles ou cup qui servent à recueillir le sang grâce à une forme d’entonnoir ensilicone inséré dans le vagin.

Ce dispositif souple et facile à mettre ne place trouve de plus en plus l’adhésion des femmes. Elles s’adaptent à toutes les morphologies féminines et empêchent tout débordement sanguin.

Les cups règles Fleurcup sont plus économiques. Le prix moyen d’une cup est de 25 euro et sa longévité moyenne est de 5 ans qui peut être plus prolongée si elle est bien entretenue.

Avec l’utilisation des cup des règles aucun déchet n’est produit. Une seule cup est réutilisable à chaque fois qu’on les règles. Après avoir vidé le sang, elle est rincée et réinsérée dans le vagin en toute simplicité.

Moins de déchets, moins d’argent et moins de risques du syndrome du choc toxique. Les cup fabriquées ne silicone médical, ne provoquent aucune irritation dermique, au contraire elles protègent la flore vaginale et préservent son équilibre bactérien.

Fausses pratiques d’hygiène intime

Il faut savoir que la flore vaginale est la premièrebarrière des défenses immunitaires de l’organisme qui se mettent au milieu entre le milieu externe et l’intérieur de l’organisme.

Le recours à des produits chimiques commercialisés en vue de nettoyer les zones intimes des secrétions et du sang des regels ou de l’accouchement n’est pas sans danger.

En effet, ces produits à forte teneur de substances chimiques comme les parabènes, entrainent des réactionsinflammatoires dangereuses.

Les vaginites et les mycoses en sont des exemples, elles résultent de la destruction de cette barrière immunitaire qu’on vient d’en parler qui est la flore vaginale.

Cet équilibre naturel est généralement détruit à cause des agressions et des corrosions causées par les produits et les supports hygiéniques parfumés.

Utilisés en vue de se débarrasser des odeurs nauséabondes, elles favorisent la prolifération d’autres espèces bactériennes nuisibles.

Pour une meilleure hygiène intime, il convient d’utiliser des produits naturels comme ceux qu'on peut trouver sur des sites qui proposent la naturopathie en ligne pour femmes  ou prendre l’avis d’une spécialiste.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot kbzva ? :